Télécharger Philippe Delerm Enregistrements Pirates EPUB PDF

  • May 2, 2017, 4:57 am

Philippe Delerm - Enregistrements Pirates


Des textes courts. Ce sont des enregistrements pirates, des expressions, des bribes de phrases happées au passage, des scènes filmées à la dérobée dans la rue, dans des endroits publics, quais de gare, wagons de métro, places de marché, plages. Parfois c'est simplement un bruit, un graffiti. Philippe Delerm pose sur ces éclats d'humanité un regard amusé qui débusque la saveur de l'instant. Comme dans les tableaux du peintre vénitien Longhi qui font l'objet du premier et de l'ultime texte du recueil, les révélations viennent des signes, des comportements les plus infimes, volés au quotidien.


  • May 2, 2017, 1:49 am

Philippe Delerm [ 3 Ebooks ]

Toute une foule, vue de dos ou de profil, assistant à un spectacle invisible.
Au loin, la mer. Une facture surprenante. Des personnages saisis dans des attitudes familières au cours d'une scène publique. Mais le vrai secret, c'était le personnage grimpé sur un tabouret et qui tient à la main une longue badine, ou une espèce de perche, dont l'extrémité atteint le centre de la scène. Quel sens donner à son geste ?


  • May 2, 2017, 2:32 am

Philippe Delerm - Quelque chose en lui de Bartleby


www.antiaction.com est pris d'assaut. Beaucoup de compliments, qu'Arnold a d'abord trouvé outranciers, mais on s'habitue vite. Ces enthousiasmes suivis d'épanchements sont souvent signés d'un prénom féminin accompagné d'une adresse e-mail, mais Monsieur Spitzweg s'est promis de ne pas répondre. Certaines correspondantes comprennent cette attitude : «Ne perdez pas votre temps. Continuez seulement à cueillir le meilleur des jours.» Cueillir le meilleur des jours pour des Stéphanie, des Valérie, des Sophie ou des Leila, voilà qui n'est pas sans flatter l'ego d'Arnold, même s'il cueille davantage encore pour des Huguette ou des Denise. Le jour où Arnold Spitzweg crée son blog, une petite révolution est en marche : l'employé de bureau discret jusqu'à l'effacement cède donc à la modernité mais sans renier ses principes. Sur la toile, à contre-courant du discours ambiant prônant l'activité outrancière, il fait l'éloge de la lenteur et décrit l'inclination naturelle à la paresse. Contre toute attente, les écrits intimes d'Arnold Spitzweg résonnent avec force chez des milliers d'internautes : on le félicite, on le sollicite, on parle de lui à la radio... L'homme anonyme fait l'événement. Comment vivra-t-il cette subite notoriété ?


  • May 2, 2017, 2:32 am

Philippe Delerm - Elle marchait sur un fil


À cinquante ans, Marie se retrouve seule. Telle la marée montante, la vie a effacé la trace de ses pas. Un autre chemin reste à inventer. La rencontre d'un groupe de jeunes comédiens lui ouvre de nouveaux horizons : elle montera avec eux le spectacle qu'elle avait imaginé pour son fils. Mais le rêve peut tourner à la tragédie. Les parents doivent-ils influencer le devenir de leurs enfants ? Que reste-t-il à créer lorsqu'on entame la seconde partie de sa vie ? Dans ce roman poignant qui oscille entre la Bretagne et Paris, Philippe Delerm aborde ces sujets pour la première fois, traçant le portrait fragile d'une femme en équilibre sur le fil de sa vie.


  • May 2, 2017, 2:32 am

Philippe Delerm - Sortilège au Muséum

Sabotages, phénomènes surnaturels... Le Muséum serait-il hanté ? Stéphane habite avec son père au Muséum, un vieux musée rempli de minéraux de toutes sortes et d'animaux empaillés... Un jour, Stéphane apprend que le musée doit fermer. Cette idée ne lui plaît guère car il aime l'atmosphère étrange qui y règne. Le déménagement ne convient pas non plus, aux " habitants " du musée... Au fil des jours, des événements inquiétants surviennent : une momie disparaît, des animaux empaillés semblent se réveiller... Sabotage ? Phénomènes surnaturels ? Stéphane trouvera-t-il la clé de l'énigme ?


  • May 2, 2017, 2:32 am

Philippe Delerm - Ecrire est une enfance

Philippe Delerm revient sur son parcours d'homme et d'écrivain, un long cheminement qui l'a mené de la découverte émerveillée d'Histoires pour Bel-Gazou de Colette au succès de La Première Gorgée de bière. Il nous dit, avec infiniment de pudeur et de mélancolie, son attachement viscéral au monde de l'enfance, les rencontres qui l'ont marqué, son goût des livres, de la chanson, des arts, du bonheur... Un univers qu'il s'est attaché à transmettre entre les murs des salles de classe, entre les lignes de ses livres.


  • May 2, 2017, 3:28 am
[EBOOKS AUDIO] Philippe Delerm - Je vais passer pour un vieux con et autres phrases [Fr.mp3.320]

Dans la liste des précautions oratoires, celle-ci occupe une place à part. Elle souhaite jouer la surprise par sa forme, une vulgarité appuyée qui aurait pour mission de gommer à l'avance le pire des soupçons : une pensée réactionnaire. L'interlocuteur ne doit pas se récrier avant la remarque promise. Mais une petite réticence aux commissures des lèvres signifiant "Toi, passer pour un vieux con !?" semble bienvenue. Elle était espérée. »
Traquant les apparentes banalités de nos discours, nos petites phrases toutes faites, Philippe Delerm révèle pour chacune un monde de nuances, de petits travers, de rires en coin. La vérité de nos vies, en somme.

Laisser aux phrases les plus convenues leur dimension de banalité quotidienne tout en disséquant la subtilité de leur sens implicite, c'est la performance qu'accomplit ici Pierre Arditi dans son interprétation des perles verbales dénichées par Philippe Delerm.

Auteur: Philippe Delerm
Editeur: Audiolib
Catégorie: Littérature
Parution: 2013
Interprété par: Pierre Arditi
Durée: 1h41
Qualité: 320 kbps 44100 Hz stéréo
Taille: 222 Mo
Format: mp3



  • May 2, 2017, 5:00 am

Philippe Delerm - Des mots à la bouche

Partager un repas de fête avec Gervaise, Lantier et leurs amis, ou savourer la perfection du festin de Babette, découvrir les subtilités de la cuisine japonaise avec le seigneur Chikuzen Nobushiro, déguster le gâteau de mariage d'Emma Bovary, rêver d'agapes avec le révérend dom Balaguère ou accompagner Cyrano de Bergerac à la célèbre Rôtisserie des Poètes : les écrivains rivalisent de talent pour nous mettre l'eau à la bouche... Une promenade gastronomique et littéraire aussi surprenante qu'alléchante.



  • May 2, 2017, 5:10 am

Philippe Delerm Je vais passer pour un vieux con



Philippe Delerm est passé maître dans l'art de traquer les apparentes banalités de nos discours. " Vous n'avez aucun nouveau message ", " C'est vraiment par gourmandise ", " Il y a longtemps que vous attendez ? ", " Je vais relire Proust "... Autant de petites phrases toutes faites pour lesquelles il nous révèle un monde de nuances, de petits travers et de sourires en coin.


Né en 1950, Philippe Delerm est écrivain et dirige la collection " Le Goñt des mots " aux ditions Points. Il voue son écriture à la restitution d'instants fugitifs, à l'intensité des sensations d'enfance. On lui doit notamment La Premiäre Gorgée de bière et autres plaisirs minuscules (1997) et Fragiles (2001), coécrit avec sa femme Martine.


  • May 2, 2017, 7:25 am
Philippe Delerm - Les eaux troubles du Mojito

Sans doute, ce nouveau recueil est-il particulièrement "solaire", invités que nous sommes à goûter au plaisir transgressif du mojito, à se faire surprendre par une averse, à tremper nos lèvres dans la perfection transparente de la pastèque... Mais chez Philippe Delerm, le soleil ne va jamais sans pluie, et le bonheur sans mélancolie. Grand lecteur de Jules Renard, l'auteur le cite en exergue : "Le vrai bonheur serait de se souvenir du présent". Ce présent qui ne cesse de s'échapper, bien sûr, et dont nous avons déjà la nostalgie alors même que nous le vivons. Voici quelques exemples de ces textes. "Tendre est la vie cruelle" : sur l'amour fragile de deux personnes qui, à près de 60 ans, ont plus de passé que d'avenir à vivre ensemble, mais qu'un baiser volé va rappeler à leur adolescence. "On ne peut pas être plus près, plus chauds, plus confondus. Et pourtant c'est le fragile qu'on sent." Le bonheur de "Danser sans savoir danser" : on n'a jamais été de ceux qui fréquentent les boîtes de nuit. On admirait ceux qui, sur les pistes de danse, évoluaient si facilement. Mais un jour, à un mariage, "on choisit de danser. Danser, c'est un grand mot. On bouge comme un ours. Mais ce n'est pas grave. On a passé l'âge des susceptibilités. Chance, ça commence par un twist. On peut jouer son insuffisance au deuxième degré, en pliant les genoux, avec un mouvement de bras qui ne donne pas le change, mais semble se moquer de toute une époque - la nôtre." "Le mensonge de la pastèque" : "Elle est trop belle. Etrange. Est-ce qu'on la boit, est-ce qu'on la mange ? Elle est comme une fausse piste du désir. (...) La mangue et la goyave ont goût de mangue et de goyave. La pastèque n'a goût de rien et c'est donc elle qu'on désire en vain. Elle est la perfection de son mensonge (...) Elle n'est qu'un mirage de la chaleur et de l'été."